Of Christmas past

 

 

 

Nous avions un gros chien qui un jour nous avait faussé compagnie.

Quand longtemps après il était réapparu, c'était l'époque de Noël.

Il n'était pas difficile de voir combien il avait guerroyé en ces lointaines contrées.

Mais le moment n'était pas aux reproches.

C'était la fête.

Et de ses gros yeux, le chien m'avait demandé :

« Mon coussin ?! Qu'as-tu fait de mon coussin ?! Il était là. »

Mes nunettes s'étaient embuées.

Mon époux me les avait retirées pour les essuyer.

Et la vie avait repris.