Le colonel Leclerc, Philippe de Hauteclocque, est arrivé au Tchad, première colonie à rallier le général de Gaulle, grâce à son gouverneur,  Félix Éboué, un Guyanais. 

 

Félix Éboué accueille le gral de Gaulle au Tchad

 

  • Mais auparavant, après bien des péripéties, Philippe de Hauteclocque a franchi la frontière franco-espagnole,* avant d'arriver à Londres et de se présenter au général de Gaulle. C'est là qu'il adoptera le pseudonyme de Leclerc pour protéger sa famille demeurée en France.

 

  • Leclerc est envoyé à Lagos, au Nigéria, avec Hettier de Boislambert, Pleven et Parant, pour préparer le ralliement de l'Afrique équatoriale, c'est-à-dire Tchad, Cameroun, Congo, Gabon, Oubangui-Chari. Mis à part le Gabon qui se range du côté vichyste et contre qui il faudra batailler, ces prises successives se font avec plus d'aplomb que d'armes (dans l'un des cas, Leclerc n'est appuyé que de 22 compagnons!).** 

 

  • Leclerc est nommé commandant militaire du Tchad et sonne le rassemblement des troupes.
 
 
  • Au cours de l'une de ses rencontres avec le gral de Gaulle, ce dernier indique à Leclerc là où les FFL doivent frapper : la Lybie, l'Égypte, Madagascar, etc. Bref, les objectifs ne manquent pas, mais qu'à cela ne tienne.

 

  • Contre l'avis de ses compagnons d'arme, Leclerc choisira Koufra, une oasis solidement tenue par les Italiens au milieu d'un désert hostile, le désert du Fezzan en Lybie.
 
 
 

____

*En 1940, au moment de la débâcle, le consul du Portugal en poste à Bordeaux (siège du gouvernement français) est un aristocrate, Aristides de Sousa Mendes; celui-ci délivre des visas aux réfugiés, Juifs ou non, en désobéissance à Salazar, chef du gouvernement du Portugal. Profondément catholique, il aurait déclaré qu'entre désobéissance aux hommes ou désobéissance à Dieu, il préférait désobéir aux hommes. Il a été déclaré Juste parmi les nations en 1966. Il a délivré un visa à Philippe de Hauteclocque.

 


Koufra

 

Le colonel Leclerc monte entièrement l'opération audacieuse de Koufra. Il s'agit d'un poste avancé de l'empire italien, comprenant plusieurs oasis dans le désert du Fezzan, en Lybie, à 1500 km de Fort-Lamy (auj. N'Djaména), et défendues par le Fort El-Tag. La colonne Leclerc, qui rassemble Européens et Tirailleurs Sénégalais, si elle compte autant d'hommes que la garnison italienne de Koufra, est sous-équippée, mais ce n'est pas ce qui peut arrêter le dynamique colonel Leclerc.

 

 

Itinéraire de la colonne Leclerc

(Départ de Fort-Lamy, auj. N'Djamena, Tchad, jusqu'à Koufra, désert de Lybie)

 

  • Dans un premier temps, Leclerc s'installe à Faya-Largeau, plus proche de Koufra, au nord du Tchad, et y prépare son offensive.

 

Le 7 février 1941, arrivé en vue de Koufra, il apparaît que seul un siège et une guerre de harcèlement sauront venir à bout de la garnison ennemie, car le fort El-Tag est trop bien défendu. Il s'agit donc d'empêcher l'arrivée de renforts italiens. Les hommes de Leclerc parviendront à mettre en fuite la Sahariana di Koufra, des troupes motorisées chargées de la défense de la garnison italienne.  Le siège peut commencer.

 

Le canon de Koufra

  • Le coup de bluff de Leclerc : Ceccaldi, l'un des artilleurs de Leclerc, déplacera sans cesse le seul canon en leur possession, trompant l'ennemi sur la capacité de frappe réelle de la colonne Leclerc.
 
Le célèbre canon, aujourd'hui au musée de Draguignan
 
 
Stratégie 
(extrait;  à lire en entier sur le site de la Base documentaire Bas'Art : basart.artillerie.asso.fr/article.php3?id_article=991 )
 

L’artillerie joue alors un rôle prépondérant. Pour éviter les tirs de riposte, Ceccaldi organise sa section. L’unique canon de 75 tire vingt à trente obus quotidiennement, de jour comme de nuit, pour maintenir une forte pression sur les troupes italiennes. Tirant à environ 3500 mètres de l’objectif, le canon est souvent déplacé et change constamment d’objectif pour donner une impression de volume aux troupes italiennes. Seul un canon de 75 a pu être acheminé, de façon originale, porté par un véhicule Chevrolet pas du tout prévu à cet usage ! Le canon est installé dans une construction de pisé. La place de Koufra est très bien installée : des ouvrages extérieurs, reliés par des communications enterrées, assurent une protection immédiate. Nul ne peut se déplacer à 1500 mètres à la ronde, sans être justiciable du feu des mitrailleuses sous abri. Sur l’un des pylônes de la radio, est niché un poste d’observation à partir duquel un guetteur repère dans un rayon de dix kilomètres tous les véhicules sortant du djebel et cherchant à pénétrer dans la cuvette. Le canon français, enregistre quelques coups au but particulièrement heureux : plusieurs tirs atteignent directement la salle à manger des officiers et le poste de radio. Le 25 février, le pavillon italien flottant nuit et jour est abattu d’un coup de canon. Il ne sera jamais relevé. Ces succès participent indéniablement au fléchissement du moral de la garnison.

 

Reddition de la garnison italienne

 

 

1er mars 1941, les troupes italiennes se rendent

Le fanion de la Sahariana est remis à Leclerc

 

Après 10 jours de harcèlement, les assiégés tentent de parlementer, puis se rendent. Ce sont des Italiens désabusés qui pourront alors constater le matériel décrépi et insuffisant de leurs assaillants.

 

Le drapeau français et la croix de Lorraine 

flottent sur le Fort El-Tag de Koufra

 

 

 

La prise de Koufra, pour autant, ne marque pas la fin de la Guerre du désert, car les Anglais ont été repoussés par les Allemands. Leclerc et ses troupes se livrent alors à une véritable guerre de harcèlement visant à entamer le moral des troupes de l'Axe. Enfin, les Anglais repousseront définitivement l'ennemi à El-Alamein, Égypte. Rommel abandonnera les Italiens à leur sort.* La jonction avec les Alliés du Moyen-Orient, d'Afrique du Nord et d'Afrique centrale est assurée. Les Alliés peuvent débarquer en Afrique du Nord.

______

Site à consulter sur la guerre de harcèlement menée au Fezzan; on y trouve notamment les communiqués de Leclerc à Brazzaville :

www.fondation-leclerc.com/50/leclerc-et-ses-hommes/colonne-leclerc-2eme-db/fezzan-libye.htm

*En fait, Rommel, atteint de dysenterie, sera rapatrié seul, sans ses troupes; celle-ci seront faites prisonnières, puis déportées sur le sol américain.

 

Le Serment de Koufra

 

  • Avec ses hommes, qui ont rejoint comme lui le général de Gaulle après l'invasion de la France par la Wehrmacht, Leclerc fait le serment de ne plus déposer les armes avant que les couleurs de la France ne flottent sur la cathédrale de Strasbourg. Ce serment a été qualifié d'assez surréaliste, compte tenu de la situation désespérée de la France en 40 et compte tenu des allures de « dernier carré » de la colonne Leclerc. Mais, l'Histoire en témoigne, serment tenu : de Koufra, la colonne Leclerc deviendra la 2e division blindée, celle qui participera successivement au débarquement de Normandie, puis à la libération de Paris, puis à celle de Strasbourg poussant jusqu'au blokaus de Hitler.
 
_________

Flèche de la cathédrale de Strasbourg

Commémoration du 65e anniversaire de la libération de Strasbourg

 à laquelle la mythique 2e Division blindée du gral Leclerc a participé